L’outplacement des dirigeants : une solution durable !

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Importée des Etats-Unis, l’outplacement commence à faire son chemin dans le fonctionnement du marché du travail en France. Si elle connaît encore beaucoup de détracteurs, elle peut néanmoins s’avérer être une véritable plus-value pour certains profils. A condition toutefois d’en connaître le fonctionnement et de savoir ce que l’on veut. Petit tour d’horizon pour vous aider à y voir plus clair en ce qui concerne l’outplacement de dirigeants. Pour qui est-ce une utile et dans quelles circonstances ?

Une question de profil

L’outplacement de dirigeants, qu’est-ce que c’est ? C’est une tendance qui nous vient des Etats-Unis et qui a fait son petit bonhomme de chemin sur le marché du travail en France. L’objectif ? Permettre à des employés dont l’entreprise est en restructuration de retrouver rapidement un poste équivalent. Cela dit, cette pratique a encore nombre de détracteurs, et ce pour plusieurs raisons : peu encadrée, elle est très coûteuse et parfois peu rentable.

A lire en complément : Comment choisir un logiciel de CRM pour votre entreprise ?

Toutefois, ce qu’il faut avant tout comprendre, c’est que l’outplacement ne convient pas à tous les types d’entreprises ni à tous les employés. C’est en effet très coûteuse et peu efficace lorsqu’elle est mal mise en place. Cette technique de réorientation ne peut pas se mettre en place n’importe comment, il faut donc savoir qui elle concerne et bien la diriger pour qu’elle soit rentable.

C’est donc avant tout une question de profil. L’outplacement de dirigeants comme le pratique Morgan Philips Outplacement  est avant tout destiné à aider les cadres à retrouver un poste en cas de problème rencontré par l’entreprise. Cette tendance qui est apparue au moment de la crise avait pour ambition de permettre aux cadres qui n’ont jamais eu à chercher un emploi d’en retrouver un rapidement pour des conditions financières équivalentes.

A découvrir également : Préservez la santé de vos employées grâce à un Psychologue du travail

Guider une réorientation

Pour un cadre, la vie d’entreprise tient d’abord de l’évidence. Au sortir de ses études, le jeune cadre effectue d’abord un stage et est le plus souvent embauché par l’entreprise dans laquelle il a été stagiaire. Il peut facilement y rester plusieurs années, voire même pendant plus de 20 ans. Alors, quand son entreprise rencontre une difficulté et que son poste est menacé, il peut très vite se sentir abandonné et un peu perdu. Retrouver un emploi, passer des entretiens d’embauche, rédiger un CV… on peut vite en perdre l’habitude !

L’outplacement de dirigeants permet donc à tous ceux qui se retrouvent dans cette situation d’être accompagné, guidé, orienté par un conseiller qualifié. Refaire le point sur ses compétences, mettre au point avec lui une série d’objectifs, vous fixer différentes étapes… autant de choses qui permettent en général de ne pas perdre pied et de retrouver rapidement une situation équilibrée.

Une fois le projet professionnel établi, votre conseiller en outplacement de dirigeants va vous accompagner jusqu’aux premiers jours que vous passerez dans votre nouvelle entreprise. Négociation de contrat, accompagnement personnalisé, autant d’aides qui s’avèrent très vite précieuses lorsqu’on entame une nouvelle vie sur le marché du travail.

Un effort consenti par les entreprises

L’outplacement de dirigeants est souvent proposé et financé par l’entreprise initiale. En effet, les frais sont le plus souvent pris en charge par votre ancien employeur afin de vous permettre de retomber sur vos pattes. Cet effort a été largement consenti depuis la crise afin de limiter les conséquences d’un chômage non prévu.

Si vous souhaitez prendre en charge cette démarche vous-même, sachez qu’elle peut coûter jusqu’à 30 000 euros. Il faut donc que vous correspondiez au profil et que cela puisse vraiment optimiser vos chances de retrouver rapidement une bonne situation. Mais ça vous évitera en tout cas une bonne partie des risques liés aux premiers pas dans une nouvelle entreprise.

Partager.