Que savoir des logiciels de programmation des robots industriels ?

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

La programmation robotique industrielle est un art. Depuis l’avènement de la robotique, la vie industrielle, que ce soit en petite, moyenne ou grande entreprise s’est vraiment simplifiée. La société a la possibilité de définir à l’avance chaque activité de différents appareils pour diverses fonctions. Pour y arriver, il suffira de procéder à la programmation de chaque robot. Voici comment ça marche avec les logiciels préétablis.

Qu’est-ce qu’un logiciel de programmation de robots industriels ?

Lorsque le terme robot est employé, cela fait allusion à une machine pré commandée par les instructions que lui aurait inculquées un ordinateur. En effet, un robot programmé est capable de faire une série d’actions sans le moindre coup de main d’un humain. Telle est la fiabilité des produits logiciels que vous propose le 3idm.

A lire aussi : 5 règles d'or du référencement naturel

Cependant, c’est grâce au logiciel que l’information de chaque trajectoire à suivre est transmise facilement à la machine via un ordinateur qui lui est connecté. Le logiciel est donc la porte, le chemin ou encore l’outil pour communiquer avec le robot. Ceci facilite son utilisation et sa commande.

Comment se passe la programmation par logiciel ?

La programmation avec le logiciel appelé CFAO robotique se passe généralement hors-ligne. Par le passé, la méthode utilisée était celle de l’apprentissage. Ainsi, il fallait créer les trajectoires à mémoriser par le robot en faisant référence à des coordonnées cartésiennes.

Lire également : De l’importance de concevoir sa stratégie digitale

La programmation hors-ligne est venue pour solutionner tous les problèmes que rencontrent les techniciens dans la méthode par apprentissage. Avec cette dernière, il était impossible de programmer l’appareil quand il est en fonction. Il fallait l’arrêter pour lui donner d’autres indications de mouvement.

Avec une programmation hors-ligne, pendant que le robot exécute une action, le programmeur peut déjà être en train de lui donner d’autres indications de commandes à exécuter à la suite. Voilà en quelque sorte le pouvoir d’une programmation par logiciel. De plus, l’exécution du programme conçu se fait en un temps record.

Toutefois, le complexe est que toute la programmation se fait en se basant sur les modèles CAO. Il s’agira de recréer l’environnement virtuel de la machine pour faire tous les tests éventuels. Ceci permet d’avoir une simulation du résultat attendu.

Pourquoi la programmation hors-ligne ?

Le PHL accorde plusieurs atouts profitables non seulement au programmeur, mais aussi à l’entreprise qui bénéficie d’un travail fini impeccable. Pour commencer, il s’agit d’un processus qui ne prend pas beaucoup de temps. Si autrefois, il fallait trois semaines pour éduquer un robot pour exécuter des actions précises, il suffit d’au maximum quelques heures pour programmer hors-ligne.

Dans un second temps, les robots qui suivent les coordonnées cartésiennes, même après des semaines d’apprentissage, font parfois des erreurs. Avec le PHL, tout est parfait, surtout que le technicien procédera à des stimulations pour tester l’efficacité du produit avant de terminer tout le processus. Tout ceci n’a pas également besoin d’être fait par un professionnel de la programmation. Les logiciels sont conçus de manière à être juste installés et paramétrés.

D’autre part, la sécurité du programmeur est garantie. Dans le cas d’une programmation par apprentissage, il arrive que le technicien prenne des risques comme lorsqu’il faut atteindre une pièce placée à une hauteur qui n’est pas à portée de main. Le système de PHL remédie à tout ça. Toute la programmation s’effectue depuis le centre de contrôle. Voilà donc la fonction et quelques avantages qui se rapportent à ce système de programmation.

Partager.