Survivre à la Régie du bâtiment

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Pour un nouvel entrepreneur qui souhaite se lancer dans la construction au Québec, il n’est clairement pas facile de réussir à naviguer à travers les méandres de cette si fameuse loi sur les bâtiments. Il ne faut pas seulement savoir clouer des clous et fixer des tuyaux pour se lancer dans le métier : il faut carrément suivre des cours sur la loi et obtenir une certification en bonne et due forme, qui se conclue par un examen de la RBQ, afin d’avoir le sceau d’approbation officielle de la Régie au Québec.

Certains blogues conseillent par exemple de consulter carrément le site web de la Régie, qui donne énormément d’information et de textes de lois à consulter afin de réussir à passer la certification de la licence RBQ. Pour une personne habitué à faire énormément de lecture et à se démêler dans les textes de type législatifs, c’est sans doute possible… mais pour une personne ayant principalement un intérêt sur les travaux de type manuel, on peut dire que ce n’est pas toutefois la même chose.

A voir aussi : 3 idées de goodies originales pour un salon

Licence rbq

La formation à la RBQ fortement recommandée

Plusieurs blogues recommandent aux futurs entrepreneurs d’opter pour ces formations RBQ plutôt que de travailler par eux-mêmes, dont cet article qu’on retrouve au . On trouve au Québec plusieurs écoles qui emploient des gens de poids dans l’industrie de la construction, des formateurs qui ont déjà été entrepreneurs auparavant et qui ont développé des habiletés réelles en termes de gestion de personnel, de gestion financière et de sécurité au travail. Si vous êtes prêt à mettre les efforts nécessaires, ces mentors vous seront sans aucun doute d’une aide critique; vous ne deviendrez sans doute pas des professionnels en quelques heures, mais vous serez au moins capable de réussir l’examen et de voguer vers la prochaine étape, l’incorporation officielle de votre entreprise! On parle d’ailleurs un peu plus de l’examen de la RBQ chez atomiq.org/les-meandres-des-lois-de-la-rbq.

A lire en complément : Comment évaluer et embaucher des candidats avec Soda PDF ?

Un gage de confiance pour votre offre de services

Il faut que vous sachiez en premier lieu qu’il est carrément interdit d’œuvrer comme entrepreneur général si vous n’avez pas obtenu au préalable la licence RBQ. Toutefois, outre cette barrière juridique, vous serez sans aucun doute capable de rassurer vos clients potentiels si vous pouvez leur présenter un papier clair démontrant que vous avez une expertise de l’industrie et que la Régie vous a reconnu comme une personne fiable. Avec la très mauvaise réputation qui entache les entrepreneurs à l’heure actuelle, il faut dire que ce papier ne sera pas de trop afin que vous puissiez acquérir votre clientèle. La Régie demandera même un cautionnement pour qu’elle puisse rembourser les gens que vous léseriez suite à de mauvaises pratiques!

Partager.