L’entreprise Sears investit dans l’immobilier!

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Les gens qui sont en affaire depuis longtemps vous le diront : le marché au détail est sans doute un des plus compétitifs qui existe. Bien des gens se tournent progressivement vers le web comme méthode de distribution puisque celui-ci n’exige pas d’investissements colossaux comme celui d’ouvrir une boutique physique. Les entreprises qui se spécialisent dans le détail, toutefois, ne peuvent plus vraiment retirer leurs billes du jeu.

Face à la concurrence importante de Zellers (qui deviendra bientôt Target) et du géant Walmart, le détaillant Sears ne s’en tirerait pas très bien. On rapporte par exemple que trois de ses magasins furent vendus l’an dernier au promoteur Cadillac Fairview, qui gère plusieurs centres commerciaux. Après la suppression d’environ 400 emplois dans le processus, Sears cherchait une façon de se repositionner et ainsi d’améliorer sa santé financière. La solution choisie fut l’investissement immobilier.

A lire également : Weight Watchers Surgelés : stop aux préjugés !

sears

Pour Sears, un repositionnement dans les condos semble nécessaire…

Des projets en Colombie-Britannique

Les promoteurs de condos neufs auront bientôt de la compétition! Sears aurait en effet décidé de développer un immeuble à Burnaby qui abritera à la fois des bureaux commerciaux ainsi que des condominiums. Le terrain, dont Sears Canada est déjà le propriétaire, se répandrait sur une taille de 3.6 hectares. Il semblerait que le projet soit évalué à 1 milliard de dollars et que l’annonce globale de ce que prévoit Sears soit encore à venir.

A découvrir également : Optez pour la location de pompe à béton pour la réalisation de vos travaux

Les compagnies de détail, pas toutes propriétaires

Il faut dire que Sears semble déjà plus ou moins attachée à son modèle de détail. Avec des actifs immobiliers qui se limitent pour l’instant à 900 millions, cela voudrait dire que son nouveau projet immobilier sera d’une valeur supérieure à tous les magasins physiques qu’elle possède! La valeur des stocks est bien sûr non négligeable, mais quand même.

À la défense de Sears, ce ne serait pas la seule compagnie qui aurait décidé de tabler sur la réduction des actifs immobiliers : Canadian Tire et le géant alimentaire Loblaw ont fait de même il n’y a pas longtemps.

Sears, une expérience client plus ou moins intéressante

Comment expliquer la chute de Sears hors du monde du détail?

Tout d’abord, il faut dire que l’image du magasin n’est pas nécessairement aussi bien positionnée que Target. Les gens qui fréquentent les lieux sont en général assez âgés; la marque Sears ne rejoint pas les nouvelles générations. Dans certains cas, la grande surface fait un peu fouillis, les indications pour les différentes sections du magasin étant très insuffisantes. Certains employés ont aussi mentionné que les traitements de leur employeur n’étaient pas appropriés.

Partager.