Vins Français : 3 raisons pour lesquelles ce marché fonctionne à plein régime

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Un intérêt croissant pour la qualité

Le marché du vin n’est pas à la traîne, et ce malgré la crise. Ce secteur se place en France deuxième dans les productions agricoles nationales. La France restant un pays au secteur agricole fort dans son économie, le fait que la production de vin reste fructueuse et pousse son économie est une bonne nouvelle. Les consommateurs sont aujourd’hui davantage sensibles aux questions de qualité alimentaire et n’acceptent plus de consommer tout ce qu’on peut leur présenter sans avoir la garantie d’un minimum de qualité. C’est pourquoi le marché du vin bio en France rencontre un franc succès, aussi bien auprès des consommateurs français qu’étrangers. Les politiques allant dans le sens d’un soutien pour l’agriculture biologique, les producteurs se tournent de plus en plus vers ce marché et y trouvent de beaux bénéfices. Les consommateurs, quant à eux, sont très satisfaits de pouvoir consommer un vin de meilleure qualité ne dégradant pas leur environnement. En effet, de nombreux reportages ces dernières années ont montré du doigt les producteurs viticoles et leurs pesticides, néfastes pour la nature et la santé des populations avoisinantes. Enfin, le vin français est connu sur la scène internationale depuis de nombreuses années et profite d’une expérience et d’une réputation lui permettant de se vendre comme un vin de qualité et d’être privilégié par de nombreux consommateurs à travers le monde.

La recherche du prestige

Le vin français, malgré une concurrence très rude, notamment de la part d’autres pays européens tels que l’Italie ou l’Espagne, maintient sa renommée au niveau mondial et ne perd pas de son prestige. Aujourd’hui, la production n’est plus principalement tournée vers le vin de table mais plutôt vers le vin d’appellation, production prestigieuse qui fait la fierté de son pays sur la scène internationale. visitez ce lien pour l’exemple d’un de ces cépages. Le marché peut donc librement s’étendre à travers le monde et toucher les nouvelles classes moyennes, notamment chinoises et russes, en dehors des effets néfastes de la crise qui ne touche pas les produits de luxe. Les économistes le démontrent depuis longtemps maintenant : la crise a tendance à toucher les biens de consommation de tous les jours, tandis que les biens prestigieux sont toujours épargnés, voire même en croissance vu l’intérêt qu’ils continuent à représenter pour les investisseurs à la recherche de secteurs porteurs pour l’investissement de leurs biens. Les vins d’appellation constituent un de ces secteurs porteurs.

A lire aussi : Quelques idées pour votre déco de Noël

De nouveaux consommateurs

Le vin français a encore de beaux jours devant lui, notamment grâce aux nouveaux consommateurs qui émergent à travers le monde. Ainsi, les Etats-Unis sont passés récemment devant la France dans le classement des plus gros consommateurs de vin. De plus, de nombreux pays émergents, en plus de la Chine et de la Russie, se tournent désormais vers ce marché et ont fait du vin un produit de consommation très apprécié. Avec un nombre impressionnant de vins renommés, la France peut donc se placer facilement sur ce marché et exporter facilement ses produits à travers le monde. Ses exportations représentent d’ailleurs une part de marché très importante.

A voir aussi : Quel budget prévoir pour la location d'un garde-meuble ?

Partager.