Volontariat international en entreprise (VIE) : la mobilité internationale

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Créé par la loi du 14 mars 2000, le V.I.E (Volontariat international en entreprise est un programme spécifiquement conçu pour tout jeune désirant partir travailler et trouver un emploi dans un pays étranger à la fin de leur cursus d’études. Il s’agit d’une mission professionnelle de volontariat qui fait le lien entre les jeunes Français de 18 à 28 ans, et les entreprises étrangères. Elle est également destinée à faciliter et à accélérer les projets d’export des entreprises françaises.

Mais quels sont les tenants et les aboutissants de cette expérience ? On vous en dit plus sur le service du V.I.E et sur cette solution RH de mobilité internationale sur mesure et sécurisée.

A découvrir également : Engager une aide à domicile : Les points à retenir

Le Volontariat international en entreprise en quelques mots 

Mieux qu’un stage, le V.I.E est aujourd’hui reconnu et prisé en tant que programme permettant aux jeunes d’ouvrir leur horizon personnel mais surtout professionnel. Une fois leur diplôme en poche, les jeunes Français peuvent partir à l’étranger, en entreprise, pour une durée allant de 6 à 24 mois.

Ainsi, en 2015, ce sont 3 000 étudiants qui sont partis à l’étranger. Une expérience qui offre de nombreuses opportunités, à prendre ou à laisser ! La mission du V.I.E est publique, ce qui signifie que tout jeune souhaitant partir bénéficie de la protection sociale spécifique à la France. En somme, un bouquet d’avantages pour commencer sa vie professionnelle du meilleur pied.  

A lire également : Séminaires d’entreprise : les erreurs à éviter

Le volontariat en entreprise à l’étranger : quelle mission, quelles offres ?

Derrière le V.I.E se cache une multitude d’informations. Vous partez à l’aventure, certes, mais dans un cadre donné et bien spécifique. En tant que bénéficiaire, vous avez la garantie d’être couvert pour toute la durée de votre séjour. L’entreprise qui vous accueille en contrat V.I.E bénéficie elle aussi de garanties liées au cadre et à l’administration de ce programme.

Le programme de volontariat international en entreprise a fait ses preuves au fil du temps. De plus il est rémunéré ! Vos actions peuvent être de nature culturelle, environnementale, humanitaire, économique, scientifique… Vous avez le choix de partir au sein d’une entreprise française établie à l’étranger ou d’une société étrangère ayant conclu un partenariat et un accord avec une entreprise en France. Ainsi, les offres sont nombreuses et vous avez l’embarras du choix. 

Sur place, vous pouvez arriver en renfort d’équipes locales, on peut vous demander de réaliser diverses tâches comme de la prospection commerciale, des études de marché, de l’animation de réseaux de distribution, l’accompagnement d’un contrat ou d’un chantier, de l’ingénierie, du contrôle qualité, du support technique d’un agent local, et bien d’autres possibilités en fonction de votre talent. Le tout, en prenant souvent en compte votre force, qui va être votre langue maternelle, le français. 

Loin du bénévolat, le V.I.E et votre rémunération

À l’inverses d’autres programmes de bénévolat, le V.I.E se base sur une rémunération, ce qui vous permet de ne pas arriver sans rien et d’assurer des échanges pérennes entre les pays. Et c’est là que toute la richesse de l’échange se crée : au-delà des frontières, de vrais liens se tissent et font des émules

C’est donc une indemnité forfaitaire qui a été mise en place pour tout volontaire. Cette indemnité peut varier en fonction du pays d’accueil. Les indemnités prévues par Business France, l’organisme qui gère les VIE, pour les volontaires V.I.E :

  • Une indemnité mensuelle de 723,99 euros (au 1er septembre 2019) exonérée d’impôt sur le revenu de CSG et de CRDS.
  • Une indemnité supplémentaire, également exonérée d’impôt, CSG et CRDS, dont le montant dépendra du lieu d’exercice du VIE. Cette seconde indemnité peut être relativement élevée.

Les barèmes sont à vérifier avant tout dépôt de dossier : en effet, ils sont calculés sur la base de l’indice brut 244 de la fonction publique, mais aussi par arrêté conjoint du ou des ministres compétents et du ministre chargé du budget.

Derrière le programme du V.I.E : les modalités et les démarches

Les démarches pour accéder au V.I.E sont aujourd’hui des démarches simplifiées, afin d’encourager la mobilité internationale. Certaines conditions et modalités s’appliquent au Volontariat international en entreprise :

  • Avoir entre 18 et 28 ans ;
  • Partir en mission sur une période de 6 à 24 mois ;
  • Être français ou résider dans un pays membre de l’Espace économique européen ;
  • Avoir un casier judiciaire vierge ;
  • Jouir pleinement de ses droits civiques ;
  • Être en règle avec les obligations de service national français ;
  • Ne pas exercer d’activité économique dans le secteur public ou privé ;
  • Un seul renouvellement est possible : celui-ci peut durer maximum 2 ans.

Par ailleurs, le volontariat international en entreprise implique une convention. Celle-ci doit être conclue entre la société ou l’entreprise qui accueille les volontaires, et Business France, cette agence qui se charge de VIE. Les conditions d’accomplissement des V.I.E sont relatées au sein de cette convention.

Une visite médicale sera exigée auprès d’un médecin agréé, dans le mois qui précède le début de votre VIE.

Business France, la référence pour votre mission V.I.E à l’étranger

C’est l’organisme de référence pour tout volontaire souhaitant partir en V.I.E. Business France découle de l’AFII (Agence française pour les investissements internationaux) et d’UBIFRANCE (Agence française pour le développement international des entreprises), deux entités ayant fusionné le 1er janvier 2015. Business France est aujourd’hui sous la tutelle de l’Ambassade de France et se charge de l’ensemble des missions coordonnées par les deux agences, dont les VIE.

Vous trouverez une mine d’informations utiles sur le V.I.E sur le portail officiel de Business France.

Quelles garanties d’emploi après un V.I.E ?

C’est LA question que tout le monde se pose. De nombreux volontaires partent avec l’espoir de décrocher un emploi digne de leur cursus et de leurs espérances. Si votre V.I.E se passe bien, il va de soi que des emplois peuvent être d’office proposés. 

En résumé, un V.I.E est un contrat à passer. Si ce contrat se déroule au mieux et que l’entreprise qui vous accueille souhaite vous garder et se trouve en mesure de proposer un poste, alors le tapis se déroulera devant vous !

Le saviez-vous ? Le taux d’embauche en fin de V.I.E se situe autour de 70 %. Vous avez déjà votre bac, vous êtes étudiant et vous pensez déjà à l’après ? Vous êtes en recherche d’une expérience gratifiante et vous avez moins de 28 ans ? Le V.I.E correspond peut-être à vos attentes.

Les avantages à partir en V.I.E

Les avantages d’un programme de volontariat international en entreprise sont multiples et ont été mis au point pour encourager la mobilité internationale. Voici un résumé de ce qui vous attend :

  • Des indemnités financières bien réglementées
  • Un soutien de Business France et des formation adéquates en amont de votre départ
  • Une protection sociale adaptée tout le long de votre séjour
  • Un encadrement adapté durant votre séjour, si vous le souhaitez
  • Travail : un taux d’embauche de près de 70 % (source : Business France)
  • Des exonérations d’impôt, CSG et CRDS sur vos indemnités de séjour
  • Une expérience marquante et édifiante pour votre avenir professionnel

Bon à savoir : plus un pays d’accueil de V.I.E est éloigné de la France, plus le niveau de vie sera important. Par voie de conséquence, vous toucherez d’autant plus d’indemnités géographiques. D’autres facteurs entrent en compte selon les destinations choisies.

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à consulter le portail Civiweb, qui répondra à toutes vos questions sur le volontariat international en entreprise.

V.I.E, couverture sociale, congés et retraite

En tant que volontaire en V.I.E, vous vous situez sous l’autorité de l’Ambassade de France. À ce titre, la durée intégrale de votre séjour est prise en compte pour le calcul de vos droits à une retraite, dans le 1er régime d’assurance vieillesse.

En ce qui concerne les congés payés, les droits ne s’arrêtent pas là : tous les volontaires acquièrent 2,5 jours de congés (ouvrés) par mois de volontariat. 

Couverture sociale : un assureur privé remplace votre protection Sécurité sociale et prend en charge le remboursement des frais médicaux engagés lors de votre séjour.

S’inscrire pour un VIE

Vous êtes convaincu et vous souhaitez partir en V.I.E pour mettre en pratique votre cursus d’études ? Consultez les offres de volontariat international : celles-ci ne sont accessibles qu’aux inscrits en téléservice. 

Via le site internet dédié du centre d’information sur le volontariat international, vous pouvez vous inscrire muni de votre CV à jour (Word ou PDF) et de votre numéro d’identifiant défense. Ce dernier vous est fourni par le centre du service national lors de votre journée défense et citoyenneté. Il apparaît sur le certificat de participation qui vous a été délivré.

Il est à noter que les citoyens français n’ayant pas effectué leur journée défense et citoyenneté doivent absolument entrer en contact avec leur mairie afin de se faire recenser en vue d’une convocation au centre du service national.

Partager.