Comment concilier une vie professionnelle et une vie d’aidant ?

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Plus de 8 millions de français aident un proche en situation de dépendance ou de handicap. 47% d’entre eux exercent une activité professionnelle en parallèle. Comment alors mener une vie professionnelle et une vie d’aidant efficacement ?

Aménager son temps de travail

L’activité d’aidant requiert beaucoup de temps. Plus la santé de la personne décline et plus l’aidant va s’absenter de son poste de travail. Lors de l’étude réalisée par Opinion Way en 2016, on apprend qu’un aidant sur deux ne mentionne pas son rôle d’aidant auprès de sa hiérarchie. 44% des salariés-aidants posent régulièrement des jours de RTT et de congés pour s’occuper de leur proche. Mais savez-vous que des dispositifs sont proposés pour vous permettre de bénéficier de congés spécifiques ?

  • Le congé de proche aidant : Ouvert à tous les aidants avec ou sans lien de parenté d’une durée de 3 mois, renouvelable dans la limite d’un an sur l’ensemble de la carrière professionnelle. Il est non rémunéré.
  • Le congé de solidarité familiale : Concerne l’accompagnement d’un proche en fin de vie pour une durée de 3 mois, renouvelable une fois. Il est également non rémunéré.

Ces dispositifs peuvent également être complétés par un aménagement du temps de travail quotidien. Ainsi, vous pouvez négocier avec votre employeur des horaires flexibles ou du télétravail. L’aménagement du temps de travail est la clé qui vous permettra de ne pas souffrir de stress et de fatigue supplémentaires. Conserver son travail c’est avant tout une manière de prendre du recul, de faire une pause, et de vous fixer des objectifs professionnels.

Conserver du temps pour soi en parallèle de son rôle d’aidant

Lorsque l’on prend soin de ses proches, on en vient rapidement à négliger sa propre santé. Pour votre bien être, il est important de vous conserver une case horaire pour vos loisirs. La pratique d’un sport ou d’une activité est un excellent moyen de rester en contact avec votre entourage.

Si vous souhaitez partir en vacances ou prendre un peu de repos, certaines résidences seniors permettent des séjours temporaires. Ainsi, Les Résidentiels accueillent les personnes âgées jusqu’à trois mois. Elles bénéficient d’une assistance médicale jour et nuit grâce à un personnel compétent. De plus, des animations quotidiennes sont également organisées pour permettre aux nouveaux résidents de se maintenir en forme tout en s’intégrant avec les autres résidents.

Partager votre expérience avec d’autres aidants

Parler de votre activité d’aidant avec votre entourage ou votre supérieur peut représenter une situation compliquée. Toutefois, des rencontres sont organisées par l’association française des aidants « Je t’aide ». Le café des aidants vous permet d’échanger et partager autour d’un café. Vous pouvez alors évoquer votre quotidien avec d’autres aidants et écouter les expériences similaires. Un travailleur social et un psychologue sont également présents pour approfondir certains sujets et faire connaitre vos droits.

Selon les participants, ces cafés représentent des moments privilégiés pour rompre l’isolement. Ils expriment avec soulagement qu’ils ne sont pas seuls à vivre cette situation. Ces activités réconfortantes sont également perçues comme des moments pour eux.

Partager.