Eleaf : une brève histoire de la cigarette électronique

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Véritable phénomène de société, la cigarette électronique est aujourd’hui passée entre toutes les mains ou presque. L’idée n’est pas neuve, puisque le premier vaporisateur personnel diffusant un aérosol parfumé a 55 ans ! Née en 1963 dans l’esprit d’un jeune entrepreneur américain du nom de Herbert A. GILBERT, puis perfectionnée et commercialisée dès 2003 par le pharmacien chinois Hon LIK, la cigarette électronique est devenue un outil extrêmement perfectionné. Une histoire tortueuse et passionnante, incarnée par le géant chinois du secteur, Eleaf. Focus.

Dans les brumes matinales de la ville chinoise de Shenzhen, à la frontière hongkongaise, se dresse ce qu’il est désormais coutume d’appeler la vape valley. À l’image de sa grande sœur américaine dédiée aux composants électroniques, cette zone industrielle gigantesque (la ville compte tout de même plus de 10 millions d’habitants !) concentre à elle seule l’essentiel de la production chinoise de cigarette électronique. Des dizaines de marques de renom y ont élu domicile et inondent chaque jour la planète vape de leurs inventions.

Au milieu de ces entrepôts dernier cri, où trônent des laboratoires ultra perfectionnés, ceux d’Eleaf, géant du secteur, imposent le respect. Née en 2011, la marque a très tôt misé sur la recherche et le développement. Des dizaines d’ingénieurs en blouse blanche s’évertuent chaque jour à faire triompher leurs innovations et imposer de nouveaux standards faits d’écrans tactiles, de puces contrôlées par le biais d’une application ou bien encore de course à la miniaturisation. À elle seule, l’histoire de la célèbre cigarette électronique iStick d’Eleaf constitue un véritable symbole de ce monde nouveau.

Aujourd’hui décliné en d’innombrables itérations, ce minuscule appareil est quotidiennement glissé dans les poches de tous les recoins du monde. Comme celui de n’importe quelle cigarette électronique, son principe est simple : une batterie alimente en énergie une petite résistance qui vient chauffer un coton imbibé de glycérine parfumée. Destinées à imiter la cigarette traditionnelle, les vertus sanitaires en plus, les volutes de l’iStick sont un point de départ pour bon nombre de vapoteurs, à qui l’appareil a définitivement permis d’arrêter de fumer, ou tout au moins de réduire considérablement leur consommation.

Reconnue par tous comme étant une marque extrêmement sérieuse, Eleaf a contribué à instituer de nouveaux standards de sécurité dont tous les fabricants de cigarettes électroniques s’inspirent aujourd’hui. Du fait de son orientation très grand public, renforcée par un souci constant de la simplicité d’utilisation, le lien qui unit Eleaf et son iStick aux vapoteurs est indéfectible. Au cœur de la vape valley, Eleaf semble bien être en passe d’accéder au trône !

Partager.