Immobilier : comment évolue le marché à Bordeaux ?

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Un marché favorable

Bordeaux est élue la ville française la plus attractive pour son économie et son secteur immobilier. La ville passe ainsi devant Paris. D’où viennent ce dynamisme et l’intérêt des promoteurs ? D’un point de vue démographique, la population ne cesse de croître, attirant chaque année de nouveaux habitants de tous âges et profils. La ville attire également de nombreux travailleurs avec des offres d’emploi en croissance, contrairement à de nombreuses villes françaises. La demande en logement est donc d’autant plus forte. De plus, l’évolution des prix de l’immobilier a été favorable et a permis de nombreux investissements. La ville a également réaménagé son centre-ville et créé un éco-quartier, donnant ainsi l’occasion au secteur du bâtiment d’être plus florissant dans la région.

Des prix stables

Alors que de nombreuses villes françaises ont vu les prix de l’immobilier revus fortement à la baisse avec une diminution de la demande liée à toute une série de facteurs, les prix à Bordeaux sont quant à eux restés stables et se voient même légèrement augmentés dans certains quartiers. Un exemple de ces promoteurs qui ont vu en Bordeaux une ville pleine de promesses, est donné sur le site internet. Il est à noter que ces résultats tiennent à la volonté politique de la ville de se hisser dans le classement des villes les plus attractives. En effet, il y a dix ans personne ne pouvait parler de Bordeaux en ces termes. Mais avec le réaménagement du centre en zone beaucoup plus dynamique et avec d’autres projets allant dans ce sens, la municipalité a su donner une nouvelle image à cette ville historique qui attire pour son patrimoine culturel, culinaire,… Si le marché immobilier à travers la France a légèrement stagné voir diminué du fait de taux d’intérêt moins intéressants liés aux nouvelles réglementations bancaires, il n’en est plus de même aujourd’hui. Les taux redeviennent intéressants et favorables aux entrepreneurs. En moyenne, les prix peuvent varient entre 3000 € et 5000 € le mètre carré en centre-ville. Cette large fourchette dépend du quartier : si celui-ci est dans ce que l’on appelle le « Triangle d’Or », ils peuvent atteindre les sommets, alors qu’ailleurs ils restent plus raisonnables. Il est à noter que les logements dans ces quartiers ont un certain cachet et ne manquent pas d’authenticité, celle-ci ayant pu être maintenue malgré les rénovations nécessaires. Certains quartiers bénéficient toujours de prix intéressants pour les acheteurs mais sont destinés à augmenter avec les nouveaux projets d’aménagement urbanistiques de la ville.

A lire aussi : Les 10 étapes pour réussir un déménagement à Lyon

La promotion immobilière pour les étudiants un créneau porteur

Dans le secteur de l’immobilier bordelais, ce qui attire le plus les investisseurs et promoteurs immobiliers est son marché locatif à destination des étudiants. En effet, la demande ne cesse de croître alors que l’offre reste extrêmement limitée, surtout dans le centre-ville. Les nouveaux acquéreurs n’hésitent alors pas à investir dans des petites surfaces permettant l’aménagement de logements estudiantins. Ce marché crée de nouvelles possibilités pour le secteur BTP qui a la possibilité de s’investir dans la rénovation des bâtiments du centre. Pour les investisseurs, le marché est juteux car il promet des prix très attractifs. Vu la faiblesse de l’offre, il y a peu de pression sur les prix et ceux-ci sont libres d’augmenter dans une certaine mesure.

A lire également : Trois bonnes raisons de faire construire sa douche sur mesure

Partager.