La dictée des cités : un concept qui pourrait changer le paysage de la langue de Molière

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

La langue de Molière souffre actuellement. Les raisons de cette situation sont encore sujettes à controverse actuellement. En effet, certains experts accusent l’évolution de la technologie avec laquelle on a dû adapter un langage différent. D’autres parlent plutôt de l’influence des autres cultures et langue du monde entier. Dans tous les cas, le résultat est là : la plupart des Français ne savent pas utiliser leur langue maternelle, et cela touche tous les âges.

Face à cette situation, de nouvelles solutions doivent être trouvées afin d’intéresser de nouveau les jeunes à l’utilisation du français traditionnel. Et la dictée des cités semble être L’alternative que l’on attendait. Le point.

En quoi cela consiste-t-il ?

La dictée des cités est une animation qui consiste à intéresser les personnes de tout âge à l’amour du Français. Bien évidemment, comme l’intitulé de la prestation l’indique, il s’agit surtout d’une version plus conviviale et plus démocratique du Français. Via cette activité, on apprend les bases du Français, orthographe, grammaire et autre, dans un cadre plus ludique et loin du paysage contraignant de l’école. Et pourtant, les principes restent les mêmes que le fameux exercice de dictée que l’on a connu en classe de primaire. L’animateur se lancera dans un envole lyrics mettant en valeur des textes références comme Molière et autres. Et les participants doivent les reprendre à l’écrit. Une correction sera ensuite donnée afin que vous puissiez évaluer votre niveau et vos erreurs. On s’étonne d’ailleurs parfois des résultats. En effet, la majorité des personnes qui se targuent être des experts en Français, et qui critiquent d’ailleurs les jeunes sur leur niveau, ne semble pas avoir le niveau qu’ils pensent avoir.

Pour information, la dictée des cités est une animation publique. Elle se passe d’ailleurs dans des endroits publics et se fait gratuitement. Le but étant de conquérir un peu plus de public à chaque fois. Et la réussite est au rendez-vous.

À l’origine de ce concept original et sympathique, qui a d’ailleurs le vent en poupe, on retrouve notamment « la force des mixités » : l’association dirigée de Abdellah Boudour.

L’association « la force des mixités » : kézako ?

Mais qui est véritablement l’association «  la force des mixités ». Il s’agit d’un groupe qui lutte depuis toujours pour l’amour de la langue de Molière. Elle a vu le jour en 2005 lors d’une animation qui mettait déjà en exergue la qualité de la dictée dans l’apprentissage de la langue française. C’est alors dans les quartiers d’Argenteuil.

Très vite, la renommée du groupe a augmenté. Aussi bien les groupes privés que les écoles y font appel. Et d’ailleurs, pour une animation dans votre région, il vous suffit de remplir une demande en ligne.

Dans tous les cas, Adbellah Boudour, le fondateur du groupe fait, dors et déjà une tournée générale des différentes régions de France avec son concept : dictée des cités.

L’association a su se démarquer et attirer l’attention de plusieurs personnes. Si bien, d’ailleurs, que de nos jours, vous avez des personnalités publiques qui le soutiennent. On compte bien évidemment dans le lot des politiciens, des stars, etc. Le potentiel de l’association commence à en intéresser plus d’un. Si bien que les animations se succèdent et attirent toujours autant de monde qu’auparavant, voire plus.

Une animation qui commence à avoir le vent en poupe

Si la dictée des cités commence timidement à se faire un nom dans les petits quartiers. La situation change. Dans la mesure où les recruteurs sont nombreux à prêter attention au niveau de Français des employés ; dans un monde où l’on doit insister sur l’utilisation de la version traditionnelle de la langue pour que les particuliers obéissent aux règles de grammaire et d’orthographe ; une animation de ce genre s’est avérée très vite nécessaire dans les différentes régions de la France.

Et attention ! Contrairement aux idées reçues, ce ne sont pas uniquement les jeunes qui peuvent en profiter. En effet, les séances de dictées intéressent tout autant les adultes et les séniors, que les milléniales et les enfants. D’ailleurs, l’association « la force des mixités » n’exclut personne durant ses animations.

Rapidement, le petit jeu de quartier est devenu une association de renommée mondiale, attirant récemment près de 120 jeunes lors d’un évènement. Selon les sondages, actuellement, la dictée des cités a fait jusqu’ici plus de 1 000 adeptes. Et cela ne s’arrête pas là. Le programme de cette année semble encore être surbooquer. On prévoit même une dictée géante au son même du Palais présidentiel pour la prochaine rentrée. Selon Abdellah Boudour, le fondateur de l’association en lui-même, les discussions pour ce faire ont commencé lors du Salon du livre de Paris et continue de plus belle actuellement. Mais aucune confirmation n’a encore été émise, ni sur la possibilité de ce faire ni sur la date précise de l’évènement. On attend avec impatience la suite des évènements.

Partager.