Le radon : comment débusquer ce gaz invisible ?

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Le radon a été officiellement classé comme étant un gaz cancérogène qu’il faudrait surveiller dans son alimentation. Il n’est pas facile à détecter. Pourtant, il est bien présent dans la nature. Même à l’extérieur, on trouve du radon à concentration relativement faible. Il devient dangereux lorsque le taux de concentration est élevé.

Le radon, c’est quoi ?

Le radon est un gaz radioactif d’origine naturelle. Il est incolore et inodore et parvient à disperser rapidement dans l’air. D’après l’IRSN (Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire), le radon est un dérivé de la désintégration de l’uranium et du radium présents dans la croûte terrestre. Le principal impact du radon sur la santé, c’est qu’il a été classé cancérogène pulmonaire. Apparemment, il serait le second facteur de risque du cancer du poumon. Le premier reste le tabac. C’est en tout cas ce que soutiendrait le chef du bureau d’études et d’expertise radon à l’IRSN, Géraldine lelsch. Ses propos ont finalement été confirmés par l’étude qui a été menée par l’IRSN.

Le radon se trouve partout, dans toutes les régions. Sa concentration peut toutefois varier suivant une région à une autre. Le radon est toujours présent dans la nature. Tout le monde y est exposé sans le savoir. Pour éviter de se retrouver avec un cancer du poumon, il faudrait agir dès que le radon commence à dépasser les 300 BQ par m3. Certaines zones sont perçues comme étant des zones à risque, tandis que dans d’autres, le taux est toujours faible.

Comment mesurer le radon chez soi ?

Pour savoir si l’on s’expose au cancer du poumon, il faudrait d’abord avoir une bonne idée du taux de radon présent dans son logement. Ce qui suppose la question de la mesure. En réalité, pour mesurer le radon chez soi, il faudra placer un petit détecteur dans votre pièce de vie principale, et ce, pour une durée de 3 mois. Plusieurs sites internet pourront vous aider à vous procurer le dispositif. C’est le cas par exemple avec le site http://www.actionradon.be/. Vous pourrez passer là-bas votre commande. En général, cela ne vous coûte pas plus de 20 euros, analyses comprises. Si vous constatez que le taux de radon de votre habitation est supérieur à 300 BQ, il vous faudra alors agir rapidement. Les experts qui se chargent des analyses pourront toujours vous aider à débusquer ce gaz invisible et à limiter les risques au mieux. Ils ont bénéficié d’une formation radon qui leur permet d’avoir une bonne maîtrise des risques et de leur gestion.

Partager.