Quel est le prix d’une assurance prêt immobilier ?

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Le prix d’une assurance prêt immobilier est déterminé par plusieurs formules. Cela résulte de l’impact lié au choix de l’institution financière. Ce prix peut représenter jusqu’à 1/3 du financement. Sa détermination fait partie intégrante du montant global du crédit immobilier. Plusieurs éléments sont pris en compte dans le calcul de ce montant. Quels sont les facteurs qui influencent le prix d’une assurance prêt immobilier ?

Le profil de l’emprunteur

Le prix d’une assurance prêt immobilier varie en fonction du profil de l’emprunteur. Ce montant dépend de tout ce que le bénéficiaire peut présenter comme garanties vitales.

Lire également : Comment ça marche une SCPI ?

Âge

Le coût de l’assurance emprunteur sera haussé pour une personne du troisième âge. Pour les plus jeunes, cela peut baisser. Sans doute, l’âge d’une personne définit généralement sa prédisposition à l’invalidité ou au décès. Sur les comparateurs, le taux emprunteur peut évoluer jusqu’à 0,45%. Néanmoins, l’option d’un contrat délégatif peut influencer ce facteur d’âge.

Professions

Certaines professions (pécheur, pilote, ouvrier de mines, chauffeur, etc.) exposent le travailleur à plusieurs risques. L’assureur peut considérer la probabilité de la survenance de :

A lire aussi : Statut LMNP : comment ça marche ?

  • un accident de travail ;
  • intoxication chimique ;
  • stress post-traumatique et
  • accident cardio-vasculaire.

Compte tenu de tous ces risques, le prix de l’assurance prêt immobilier sera défini. Les fonctionnaires disposent de certains avantages. Ils peuvent se pencher du côté des mutuelles pour voir baisser leur taux d’assurance.

Risques et maladies

La loi Lemoine a beaucoup simplifié l’accès au crédit immobilier pour les personnes malades. Cependant, le prix d’assurance emprunteur tient compte de la capacité vitale d’une personne. En cas de maladie grave, rendant l’intéresser partiellement ou totalement invalide, c’est l’assurance qui couvre les charges de remboursement. Il en est de même pour les cas d’accident de route ou de décès.

Centres d’intérêt

En dehors de la profession du demandeur de crédit immobilier, les loisirs et activités parallèles peuvent être risqués. Par exemple, l’alpinisme et les sports motorisés sont énormément dangereux.

Le profil et les activités d’une personne font véritablement osciller le prix de l’assurance. Toutefois, il y a d’autres facteurs variables et invariables qui entrent en jeux.

Calcul des cotisations et capital global

Le calcul des cotisations permet de déterminer le tarif d’une assurance prêt immobilier. Cela est réparti en deux possibilités qui sont :

  • cotisations sur capital restant dû qui est variable et
  • cotisations sur capital emprunté qui reste fixe.

Le premier est calculé sur l’évolution de l’âge et la situation de l’emprunteur. Donc, plus le remboursement prendra du temps, le prix de l’assurance à payer peut régresser. C’est avantageux, pour l’emprunteur, car les plus lourdes charges seront versées dans les premières années. Cependant, si au moment de la souscription, l’emprunteur a déjà atteint la barre des 50 ans, il ne pourra pas bénéficier de ce tarif dégressif. L’accent est plus forcé sur le facteur âge.

Pour le cas de la cotisation invariable, le calcul se base sur le capital initial de l’emprunt. En pratique, le prix est calculé de façon globale, puis échelonné sur la durée de l’emprunt. Cela vise une certaine stabilité budgétaire.

Le type de contrat et de garanties

Le type de contrat de prêt immobilier peut déterminer le tarif de l’assurance prêt immobilier. L’assureur peut vérifier le montant du financement et la durée du prêt. Pour un montant très élevé avec un temps de remboursement excédant 20 ans, le risque d’insolvabilité est plus élevé et le prix d’assurance sera défini en conséquence. De plus, le projet immobilier à financer est un élément qui peut aussi faire varier le prix global de l’assurance.

Les garanties de protection de la banque (hypothèque, privilèges du prêteur de deniers et caution) peuvent faire réduire le coût de l’assurance.

Toutefois, les assurances offrent de divers services à des coûts variables. Chacun d’eux s’offre une compétition sur le marché. Il est observé, des taux d’assurance allant de 0,07 % jusqu’à 1%.

Néanmoins, le choix de l’assurance revient aux demandeurs. Il peut bénéficier de l’aide d’un courtier pour faire des économies sur son assurance. Aussi, une négociation peut réduire le prix de l’assurance immobilier.

Partager.