Les taux hypothécaires continueront de baisser en 2015!

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Le crédit, la solution pour tous les projetsLes taux des crédits hypothécaires n’en finissent plus de descendre au fur et à mesure que les mois passent. D’après l’Observatoire du Crédit Logement, le taux moyen en cours au mois de janvier 2015 se situerait à 2,29% alors qu’il était encore à 2,38% au mois de décembre 2014.

La baisse des taux des crédits hypothécaires se poursuit en ce début d’année 2015 et permet aujourd’hui l’amplification de la reprise des marchés remarquée à l’automne 2014. En effet, les ménages français se sont montrés particulièrement attentistes au début de l’année 2014 mais les choses semblent évoluer ces derniers mois puisque de nombreux experts ont remarqué une hausse conséquente des demandes de crédits hypothécaires depuis quelques semaines.

A lire en complément : Impression sur textile: broderie ou sérigraphie ?

En glissement annuel, l’activité de marché des crédits hypothécaires (mesurée en trimestre) serait en hausse de 14,8% pour la production et de 6,1% pour le nombre de prêt (en janvier 2015). Par contre, si on la mesure en année glissante, le rythme d’évolution reste toujours négatif puisqu’il se situe à -2,9% pour la production et à -6,7% pour le nombre de prêts accordés.

Tous les taux sont désormais inférieurs à 3,5%!

Toujours d’après l’Observatoire du Crédit Logement, tous les crédits accordés au cours du mois de janvier auraient un taux inférieur à 3,5%. En moyenne, ils se situeraient à 2,29% pour une accession dans l’ancien et à 2,32% pour une accession dans le nouveau! A titre de comparaison, les taux se situaient encore à 3,08% en décembre 2013 et à … Plus de 5% au milieu de l’année 2008!

Lire également : Trouver un poste médical – pourquoi consulter les agences spécialisées dans le recrutement de médecins ?

Suite à la baisse continue des taux des crédits hypothécaires, le coût d’un crédit aurait perdu à peu près 30% en l’espace de 2 ans (si on se réfère à un prêt de 200.000 euros sur 20 ans).

Les conditions d’octroi ne changent pas

Si les taux diminuent mois après mois, les conditions d’octroi des crédits, elles, ne changent pas. Les banques continuent ainsi de demander à la majorité des demandeurs un apport personnel représentant 10% du montant total et elles gardent un oeil attentif à la stabilité professionnelle des contractants.

Pour davantage d’informations sur le sujet, rendez-vous sur Simeo.be

Partager.