Bien choisir et entretenir son archet pour violon

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Comme tout musicien le sait, les instruments représentent un investissement important. C’est le cas d’un point de vue financier, mais pas seulement. Du point de vue de la valeur sentimentale, c’est parfois deux fois plus important d’ailleurs ! Bien entendu, certains types d’instruments ont plus de valeur que d’autre, parce qu’ils sont plus irremplaçables. C’est le cas du violon notamment, et d’autres instruments à cordes frottées et de leur archet.

Choisir son instrument de musique : une histoire de coeur, mais pas seulement

violon et archetLa plupart des instruments de musique sont conçus par des marques spécialistes. Si les instruments sont de bonne facture, ils sont cependant produits en série pour la plupart d’entre eux. Cela ne signifie pas que ce ne sont pas de bons instruments, mais qu’ils sont remplaçables.

Les instruments à cordes frottées comme les violons, alto ou encore les contrebasses sont quant à eux fabriqués à l’unité. Nous ne parlons pas ici des modèles dits “chinois” bien sûr. Ils sont conçus par des luthiers, la plupart issus de formations de renommées comme l’école de lutherie de Mirecourt.

De ce fait, choisir son violon ou encore son archet est forcément une étape importante pour tout musicien. Il s’agit d’objets avec lesquels le lien est bien plus que matériel. Certains violons sont même conçus sur-mesure, et il en va de même pour les archets. L’archèterie est d’ailleurs une branche à part au sein de la lutherie ! Cela requiert en effet un savoir-faire certain, et une formation particulière.

Les particularités des archets

archet de contrebasseLes archets, qu’ils soient pour violon ou tout autre instrument à cordes frottées, sont conçus dans des matériaux spécifiques. Le bois utilisé n’est pas n’importe lequel : il s’agit du bois de Pernambouc. Même si son nom donne l’impression qu’il sort tout droit d’un récit de Tolkien, il n’en est rien. Il s’agit d’un bois exotique, que l’on trouve principalement en Amérique du Sud. Ce bois est très prisé pour la création d’archets car il possède plusieurs atouts. Il est très résistant : sa densité est 1,4 fois plus élevée que celle du chêne ! Cela étant, l’espèce étant en voie d’extinction, la production et l’export de Pernambouc est extrêmement contrôlée de nos jours.

Le crin utilisé quant à lui est, historiquement, du crin de cheval de Mongolie. La mèche de l’archet est réalisée uniquement avec du crin de hongre ou d’étalon. IL faut que le crin soit particulièrement épais. C’est pour cela que l’on se tourne vers des chevaux de Mongolie, mais aussi parfois vers des étalons de Sibérie ou du Canada.

La plupart du temps, la hausse est en ébène. Sinon en métal, en os, en ivoire ou même en écaille : autant de matériau coûteux ou précieux. La plaque de tête peut être créée dans des matériaux similaires.

Toutes ces informations mises bout à bout permettent de comprendre à quel point l’archet est un objet précieux. Il mérite donc un soin tout particulier, tant dans son choix, dans sa conception que dans son entretien.

Entretenir son archet de violon

Pour faire vibrer un violon, il ne suffit pas de prendre l’archet et de frotter sa mèche contre les cordes du violon. En faisant ainsi, aucun son ne se produirait. Il faut impérativement enduire la mèche de colophane. Cette matière, sous forme de gemme, est issue de la résine de pin. Sa texture collante permet à la mèche de l’archet “d’accrocher” sur les cordes de violon, et ainsi de produire du son.

orchestre d'instruments à cordes frottéesBien entendu, cette matière très collante peut vite salir l’archet ou même l’instrument. C’est pourquoi les musiciens ont toujours avec eux un flacon de popotte et un chiffon doux qui leur permettra de nettoyer leur matériel.

La mèche de l’archet aura parfois besoin d’être retendue. De plus, il n’est pas exclu qu’un crin casse de temps à autre. C’est pourquoi une révision chez un luthier – ou même un archetier – s’impose régulièrement. Votre luthier sera le plus à même de régler votre archet, voire même de remplacer entièrement le crin si besoin est.

Transporter ses archets

Il existe plusieurs solutions pour transporter vos instruments de musique, ainsi que vos archets. Tout d’abord, vous possédez peut être déjà une housse ou un étui permettant d’entreposer votre archet sans qu’il ne soit en contact direct avec l’instrument. Auquel cas, ne vous privez pas de l’utiliser !

violonisteSi ce n’est pas le cas, évitez à tout prix d’entreposer l’archet avec l’instrument ! En cas de choc, tout objet nous calé dans les mousses de votre étui pourrait être endommagé – ou endommager sévèrement l’instrument. Il existe dans ce cas des étuis spécifiques pour archet. Certains permettent même de stocker plusieurs archets à la fois. Cela s’avère bien pratique pour les plus aguerris des musiciens qui se déplacent en concert et ont besoin d’entreposer en sécurité tout leur matériel.

Choisir et entretenir son archer n’est pas une mince affaire ! Il est fortement conseillé de se tourner vers des professionnels du secteur pour s’assurer de faire les bons choix.

Partager.