Les rôles d’un avocat dans une entreprise commerciale

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Les démarches administratives, la gérance des parts de chaque associé l’ampleur du capital investi dans l’entreprise demeurent les principales raisons de l’intervention d’un avocat au sein d’une société. Celle-ci se définit par la clause 1832 du code civil comme étant une instruction créée par deux ou plusieurs collaborateurs selon les termes d’un contrat. Les associés s’accordent, selon cet acte, de destiner leur industrie ou une entreprise commune pour partager les bénéfices économiques et financières reçues par la société. Les pertes sont subies également par tous les membres. Selon certains cas stipulés par la loi, une société peut être instituée par une seule personne, mais tous les collaborateurs subissent les insuccès.

Les termes du droit d’une entreprise

Exercée à charge individuelle ou avec des partenaires, une société représente un concept économique. Le droit d’une entreprise comporte toutes les notions concernant une société. Il souligne particulièrement l’outil essentiel dans l’ouvrage et la mise en marche d’une entreprise représentée par les divers contrats commerciaux. Cette charte contient également les règlements que la société doit suivre pour le paiement des services des entreprises dans le cadre de la réalisation de ses devoirs, le non accomplissement ou le retard de l’exécution de ses obligations. L’avocat en entreprise opère, dans le cadre de la loi, dans la gérance de l’entreprise et dans le contrôle de cette gérance. A cet effet, il traite les patrimoines de l’entreprise accompagnés de ses actifs et de ses passifs. Les renseignements financiers et comptables, ainsi que le partage des bénéfices et les organisations des résultats des transactions de l’entreprise se trouvent tous dans les articles du droit d’une entreprise. Chaque entreprise connaît des moments de difficulté. La loi reste précise dans ces cas. Elle contient les démarches à suivre pour éviter ces incommodités et les règles les déterminant.

A lire aussi : Comment trouver son fournisseur en caoutchouc?

Les types de société commerciale

Toutes les entreprises sans exception possèdent une vocation économique, autrement dit, elles sont fondées dans le but de générer des profits en offrant des services ou des matériels de manière payante. Cependant, cela n’implique pas qu’elles effectuent forcément une activité marchande. Le code du commerce annonce que la propriété commerciale ou non d’une entreprise se reconnaît par sa forme et sa raison d’être. Automatiquement, les sociétés à responsabilité limitée, les sociétés par action, et les sociétés en nom collectif se classent tous en tant qu’entreprise commerciale. L’avocat en entreprise enregistre l’entreprise auprès des registres du Commerce et des sociétés afin d’obtenir un numéro d’immatriculation. La loi distingue différentes formes de sociétés commerciales. A savoir la société à responsabilité limité ou SARL, lorsque celle-ci comporte une seule personne membre, elle se nomme entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée ou EURL ; la société en nom collectif ou SNC ; la société en commandite par action ou SCA ; la société à commandite simple ou SAC ; la société anonyme ou SA ; et la société par action simplifiée ou SAS dont une branche représente la société par action simplifiée unipersonnelle ou SASU, constituent les divers aspect d’entreprise commerciale ouverte aux investisseurs.

La participation d’un avocat dans l’entreprise

Cet expert en droit des affaires contribue dans plusieurs secteurs touchant la société. Depuis sa création, jusqu’aux divers contrôles et suivis du bon fonctionnement de l’entreprise. L’avocat intervient dans la constitution de la société commerciale, dans la préparation des titrages des administrations des managers, dans les services se reliant au capital social et à la recapitalisation. Autrement dit, l’avocat en entreprise surveille et vérifie l’amortissement, l’augmentation ou encore la diminution du capital initial investi dans une société. Il élabore également les actions gratuites, les bons de souscription d’actions ou BSA, les actions à bonde souscription d’actions ou ABSA, procède à la mise en œuvre des procédures pour les obligations pouvant être converties ou transformées en action. Les projections des valeurs des mobiliers de l’entreprise et les choix d’achat ou de souscription relèvent des tâches d’un avocat en droit des affaires. Les signatures de contrat avec des clients et des partenaires se multiplient dans une entreprise. Alors, l’avocat spécialisé en entreprise se charge de la rédaction de ces actes commerciaux afin de protéger les intérêts de la société. Il rédige également les contrats de dissolution et de liquidation, ainsi que les audits et veilles juridiques. Dans la mesure où l’entreprise se trouve confrontée à une rupture abusive de contrat, l’avocat se tient présent afin de conseiller les dirigeants sur les marches à suivre. En fonction de son évolution, l’entreprise doit modifier sa dénomination sociale. Il est du devoir de l’avocat de s’occuper de tous les supports administratifs relatifs à ce changement. Quand il y a des désignations ou abrogations d’un dirigeant et lors des mutations de siège, l’avocat entre en jeu. Sa présence est requise essentiellement au moment où la société envisage de fusionner avec une autre institution car des mesures juridiques doivent être prises en compte.

A lire en complément : Pourquoi faire appel à un photographe professionnel pour son entreprise ?

Partager.