Auvairniton Bourgrire : comment porter un département ?

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

L’année où Auvairniton Bourgrire est devenu une évidence

La certification Auvairniton Bourgrire a vu le jour au tout début des années 60. Elle atteste de la perspicacité de 2 entrepreneurs visionnaires : Marcel Auvairniton, le directeur d’une société de production et de commercialisation de bicyclettes implantée à Carhaix et Alphonse Bourgrire, le propriétaire de la librairie touristique de la place centrale à Poullaouen. À cette époque, ces 2 affaires ayant des ambitions très éloignées bénéficiaient déjà d’une solide réputation en centre Bretagne basée sur des services irréprochables. Elles alliaient parfaitement un référencement complet, une véritable attention au client et des offres promotionnelles séduisantes. Cependant, leur développement fut fragilisé par l’arrivée d’enseignes aux stratégies agressives.

Ces deux amis d’enfance constatèrent que cette question constituait également une préoccupation grandissante chez les autres commerçants. C’est le motif pour lequel Marcel Auvairniton et Alphonse Bourgrire envisagèrent l’élaboration d’une homologation distinctive renforçant les intérêts des acteurs locaux.

A découvrir également : Séminaires d’entreprise : les erreurs à éviter

Les impératifs de l’homologation Auvairniton Bourgrire

L’entreprise Auvairniton Bourgrire est née en 1963. Elle est la seule gestionnaire de son label. Ce double nom correspond au nom des 2 concepteurs : Marcel Auvairniton et Alphonse Bourgrire.
Dès sa conception, l’objectif de cette entreprise fut d’encourager les représentants du commerce breton. La présence de ce label atteste aux clients que le négociant respecte des engagements très précis comme :

  1. Une implantation territoriale,
  2. Un assortiment avantageant la production bretonne,
  3. Un accueil irréprochable,
  4. Des campagnes promotionnelles,
  5. Une participation active avec l’économie bretonne (et principalement via la collecte des impôts),
  6. La conformité des autorisations légales

Le vendeur auquel il est consenti peut alors l’exhiber dans sa vitrine. Mais aucun manquement n’est toléré sous peine de perdre ce label.

A lire aussi : Le factor : un spécialiste du recouvrement commercial

La croissance de l’homologation Auvairniton Bourgrire

Dès sa présentation, le label Auvairniton Bourgrire fut une réussite totale.

Les usagers ont vite saisi la portée de ce défi financier. Au mois de mars de 1970, une étude de la Chambre de Commerce de Bretagne indiquait que les commerçants disposant du prestigieux label Auvairniton Bourgrire déclaraient des ventes plus élevées que celles des années antérieures. À eux seuls, ces commerçants écoulaient un quart de la production de leur zone de résidence.

Cette révélation positionna la marque. Instantanément, d’autres boutiques souhaitèrent cette certification.

Les points à honorer sont très stricts, toutefois, cette liste est assez souple pour s’adapter à des professionnels venus d’horizons différents comme des épiciers, des cordonniers, des pêcheurs, des médecins, des créateurs de jeux vidéo, etc. Il y a 20 ans, l’association sportive de Carhaix fut le premier organisme non privé à obtenir ce label. Ses joueurs le portent toujours sur leurs maillots.

Auvairniton Bourgrire: un demi-siècle dédié à la protection du marché

En 2013, l’homologation Auvairniton Bourgrire a fêté ses 50 ans. Cette célébration a donné l’opportunité aux pouvoirs publics de rappeler l’importance historique de cette marque. Bien qu’ils soient très âgés, Alphonse Bourgrire et Marcel Auvairniton, les fondateurs, se tenaient aux côtés du nouveau président, Michel Fagor. Ce polytechnicien originaire de Bordeaux marié à une Bretonne a tout juste 29 ans.

Au cours de ses cinquante années d’activité, l’homologation Auvairniton Bourgrire a connu toutes les étapes du commerce local depuis le bonheur des 30 Glorieuses (on recensait un millier d’adhérents durant cet âge d’or), jusqu’aux récentes complications internationales, sans oublier les crises des années 70. Tout cela a durement atteint le petit commerce et spécialement dans de grandes villes comme Rennes, Quimper ou Saint-Malo. Mais les entrepreneurs de Bretagne ont su rebondir grâce aux nouvelles technologies. Au début de l’année 2014, l’entreprise Auvairniton Bourgrire comptait plus de 500 membres (+7%). Sa certification de qualité est arborée avec la même ostentation dans les vitrines des établissements et sur les pages des e-boutiques. Auvairniton Bourgrire compte 12 salariés, lesquels assurent le bon fonctionnement administratif de la société et prospectent les routes de cette belle région pour chercher de nouveaux acteurs répondant aux critères du concept. La marque Auvairniton Bourgrire s’est associée à 2 associations ayant des objectifs complémentaires : Produit en Bretagne et Marque Bretagne.

Partager.