Bien préparer son entretien d’embauche

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Lors d’un entretien d’embauche, il est possible de taper dans l’œil du recruteur comme de paniquer… Anticipez les questions que votre interlocuteur pourrait vous poser. Arrivez à l’heure et soyez à l’aise dans votre tenue vestimentaire. C’est sûr, votre capacité de raisonnement sera mise à rude épreuve dans un entretien d’embauche, quel que soit le poste à pourvoir.

Astuce n° 1 : Préparer des arguments solides

Rien ne vous empêche de faire quelques petites recherches sur la vie de votre éventuelle future entreprise, c’est même conseillé. Si votre recruteur vous connaît à travers votre CV, vous pouvez également vous renseigner sur lui. Qui pourrait vous recevoir, est-ce le DRH ? Est-ce que chef de service ? Etc. Internet est votre outil de prédilection pour votre recherche. Cette question est d’ailleurs susceptible d’être posée : « connaissez-vous notre société ? ».

A découvrir également : Entreprise : comment s’implanter à l’étranger sans se planter ?

Astuce n° 2 : Lister vos compétences

Si le poste que vous convoitez n’est pas vraiment en adéquation avec votre expérience professionnelle précédente, prenez le temps de vous redécouvrir. Listez vos savoir-faire de qualité avec les compétences acquises qui pourraient convenir au poste à pourvoir. Apprenez à défendre vos arguments en vous mettant en avant. Faites le point sur toutes vos capacités : avez-vous un esprit d’équipe ? Résistez-vous au stress ? Etc.

Astuce n° 3 : Savoir répondre aux questions les plus courantes sans hésitation

·         La présentation

La présentation est l’étape première que le recruteur vous demandera de faire. Vous devez alors connaître votre CV sur le bout des doigts, même s’il a été déniché parmi de nombreux exemples et modèles de CV gratuits à télécharger sur Internet. Vous devez également vous souvenir du contenu de votre lettre de motivation pour adopter un discours en pleine cohérence avec celle-ci. Vous devez ainsi apporter une plus-value à ces deux documents principaux de votre candidature et non pas tout simplement énumérer ce qui est déjà écrit.

Lire également : Quelle est la différence entre un compte-rendu complet et un compte-rendu optimisé ?

·         Votre intéressement au poste à pourvoir

La question « pourquoi ce poste vous intéresse-t-il ? » traduit le désir de votre recruteur de savoir si la société peut compter sur vous sur le long terme. Il cherchera à connaître vos motivations par rapport au poste à pourvoir et par rapport à l’entreprise en général. C’est dans la réponse à cette question-là qu’idéalement vous devez démontrer que vous avez déjà effectué des recherches sur la société en question. Vous pouvez également élargir la conversation en expliquant que les valeurs humaines de l’entreprise vous intéressent également, entre autres.

·         Votre atout par rapport à un autre candidat

Par la question : « pourquoi devrais-je vous choisir plutôt qu’une autre personne ? », le recruteur souhaite confirmer votre compréhension des tâches qui vous attendent au poste. Il vous a donc déjà retenu parmi les candidats de valeur qui peuvent occuper le poste. Pour répondre à cette question basique, il faut une bien meilleure stratégie. C’est ici que vous démontrerez votre capacité à vous adapter à n’importe quelle situation, votre polyvalence et votre capacité à résister à la « pression ».

·         Pourquoi êtes-vous restés sans emploi longtemps ?

Cette question peut sous-entendre beaucoup de situations. Certains employeurs veulent savoir si vos compétences sont mises à jour par rapport à celles qu’il recherche pour le candidat idéal. Il se peut également qu’il souhaite connaître si vous aviez rencontré des problèmes avec votre ancienne entreprise, etc. Cette question est pourtant formulée pour tester votre force mentale. Il est donc inutile de paniquer ou de se sentir « agressé ». Répondez franchement et racontez les faits si vous le souhaitez.

·         La question de la prétention salariale

C’est la question la plus délicate, mais qui semble également être un piège pour beaucoup de candidats à un entretien d’embauche, mais pas tout à fait. En vous posant cette question, le recruteur veut généralement connaître votre aptitude à négocier. Il faut donc répondre à cette question très franchement en indiquant par exemple votre précédent salaire et les avantages que vous aviez perçus. N’hésitez pas non plus à donner une fourchette de salaire, et à expliquer que vous ne descendez pas au-dessous d’une certaine somme pour diverses raisons : vos études, vos compétences, votre expérience dans un poste similaire, le contexte du marché, etc.

Astuce n° 4 : Soigner votre façon d’être

La façon d’être englobe plusieurs volets :

·         Ayez une posture rassurante

Adoptez un langage corporel qui traduit votre sérieux et votre personnalité. Ne vous renfermez pas sur vous-même, soyez en position d’ouverture. Redressez votre dos, asseyez-vous convenablement, sans croiser les bras ni les jambes. Ne restez pas au fond de votre chaise, avancez-vous pour bien regarder votre interlocuteur dans les yeux. Ces astuces sont très simples, mais marquent votre côté engagé non seulement dans la conversation, mais également dans votre éventuel futur poste.

·         Stop aux tics

Si vous tenez un stylo, évitez de le tournoyer ou de l’agiter. Si vous tenez un carnet, prenez des notes. Ne vous touchez pas les cheveux, ne touchez ni votre montre, ni vos boucles d’oreilles ou le col de votre chemise. Tous ces petits gestes-là marquent un état de stress et votre recruteur le remarquera. Soyez plus confiant en restant bien droit.

·         La question de la tenue vestimentaire

Votre tenue vestimentaire traduit aussi votre façon d’être. Soignez votre look pour qu’il reflète vos valeurs. Mais attention aux fausses notes, si la société n’exige pas une tenue habillée au quotidien, n’arrivez pas à votre entretien d’embauche tiré sur quatre épingles. Si vous hésitez sur votre tenue, soyez neutre, chic et classique.

Si vous postulez dans une agence Web par exemple, optez pour un look détendu, qui reflète la créativité de l’entreprise par exemple. Le premier contact avec le recruteur est visuel avant tout. Donnez alors une bonne image de vous en vous habillant bien. Les astuces pour trouver la bonne tenue varient que l’on soit un homme ou une femme, mais dans les deux cas, le style varie d’une profession à l’autre. Il vaut mieux paraître trop sérieux que pas du tout. Bannissez par exemple les tenues transparentes, trop courtes ou au contraire trop longues.

Partager.