Les remboursements et aides financières pour les appareils auditifs

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Les appareils auditifs sont conçus avec une technologie coûteuse. Cela permet d’obtenir des appareils d’excellente qualité. L’État a mis en place des aides financières pour faciliter l’acquisition des audioprothèses aux personnes souffrant de troubles auditifs. Cet article vous fait le point sur ces aides notamment la réforme du reste à charge zéro en audioprothèse.

Qu’est-ce que la réforme du reste à charge zéro en audioprothèse et comment est-elle mise en place ?

La réforme du reste à charge zéro en audioprothèse fait partie des mesures de la réforme 100 % santé du gouvernement. Elle a pour objectif une meilleure prise en charge des appareils auditifs de VivaSon. Ainsi, depuis le premier janvier 2020, et ce jusqu’en 2021, les conditions de prise en charge de ces appareils seront améliorées. Réellement, les audioprothèses seront remboursées par la sécurité sociale de manière à ce que le reste à la charge du patient soit insignifiant. En plus, ce reste sera payé par la mutuelle. Cette réforme est la concrétisation d’une promesse électorale de l’actuel président et sera mise en place progressivement. La réforme du reste à charge zéro en audioprothèse est une mesure ambitieuse qui ne se limite pas au remboursement des aides auditives. Elle définit le seuil de baisse d’audition minimum qui nécessite l’appareillage auditif.

A lire en complément : CFD ou Futures : quel est le meilleur instrument de trading ?

Quels sont les modèles de prothèses auditives pris en charge ?

Les appareils auditifs concernés par la réforme du reste à charge zéro en audioprothèse sont ceux prescrits par un médecin ORL et fabriqués par un audioprothésiste diplômé d’État. Aussi bien le coût de l’appareil que son suivi et les séances de réglages faits par le technicien sont pris en charge. Ces appareils sont classés en deux catégories : la classe 1 et la classe 2. La classe 1 comprend les appareils favorisant une amélioration de l’audition. La classe 2 regroupe les aides les plus sophistiqués. La réforme prévoit une garantie de 4 ans et un changement tous les quatre ans pour ces appareils. Les assistants d’écoute disponibles en pharmacie ne sont donc pas reconnus par cette mesure.

La part prise en charge par l’assurance

La part prise en charge par la complémentaire est évaluée en fonction de la base de remboursement. Elle varie aussi en fonction de votre contrat. Plus votre contrat inclut une large couverture, plus la part de la complémentaire sera élevée. Si vous optez pour une prothèse auditive de classe 1, le reste à charge du client sera nul en 2021. Cependant, les patients ne disposant pas de complémentaire, devront attendre 2021 pour voir leur reste à charge réduite de moitié.

A lire aussi : Pourquoi et comment investir dans les cryptomonnaies ?

Les autres aides

Vous pouvez bénéficier de diverses aides financières pour financer vos appareils auditifs en plus du remboursement par l’assurance maladie. Par exemple, si vous êtes salarié de la fonction publique, vous bénéficiez d’une aide des missions handicap travail de votre administration. Vous pouvez aussi obtenir une déduction fiscale à condition de présenter un certificat médical attestant que l’appareillage auditif est primordial pour l’exercice de votre profession. Enfin, une subvention est octroyée à toute personne souffrant d’une perte moyenne d’audition dépassant 50 dB au niveau d’une même oreille.

Partager.