L’organisation des professions libérales

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Le terme de “profession libérale” englobe plusieurs métiers. De l'avocat, au médecin, jusqu'au consultant indépendant, c'est une dénomination qui a plusieurs signification selon son contexte. En ce qui concerne les professions médicales organisées en cabinet, peu le savent, mais ce sont de véritables entreprises, gérées de la même façon qu'une société commerciale. 

Quotidien des professions médicales

Lorsque l'on est patient, on ne voit pas beaucoup l'envers du décor des professions médicales. Ils ont pourtant toutes les problématiques quotidiennes des commerces qui reçoivent du public. Même s'ils n'utilisent pas de CRM à proprement dit (customer relationship manager), les médecins généralistes et spécialistes disposent de progiciels (logiciels professionnels) pour l'archivage des informations sur leurs patients. Bien entendu, ces données sont protégées par le secret médical, et n'importe qui ne doit pas pouvoir les consulter. Mais vous avez sans doute en vision de grands tiroirs dans lesquels sont classés des fichiers papiers. Loins d'être désuets, ces classeurs sont aussi les vestiges d'un temps qui n'a pas été encore totalement numérisé. Malgré une tendance vers des supports informatiques, on continue de consommer beaucoup de consommables en cabinet médical. En effet, il s'agit aussi de trouver une solution pratique et rapide à mettre en place pour l'organisation des informations. Par ailleurs, lorsque les patients ne sont pas encore équipées de cartes vitales, selon les aléas administratifs de la sécurité sociale, les professions médicales continuent d'éditer des feuilles de soin. 

Les sociétés libérales, un statut comme les autres

Un cabinet médical doit être rentable, et au moins rentrer dans ses frais pour survivre. Un cabinet peut choisir plusieurs formes juridiques différentes pour exercer. Ce sont des SELARL ou des SELAS, ou encore de SELAFA. Ces termes sont les équivalents respectifs des SARL, SAS, et SA. La réglementation de la profession exige alors que les dirigeants de ces entreprises soient obligatoirement les personnes qui exercent. Bien entendu, ils doivent disposer des enregistrement nécessaires pour l'exercice de leur métier (diplôme, etc.).

Partager.