Normes à respecter lors de l’agencement d’une clinique vétérinaire

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Il existe un certain nombre de normes à respecter lors de la création et l’aménagement d’une clinique vétérinaire : normes à destination des établissements classés, normes de sécurité incendie, normes de sécurité rayons X et normes concernant le bloc chirurgical.

Normes pour les établissements classés

Il est à noter que la loi du 19 juillet 1976 relative aux installations classées pour la protection de l’environnement s’applique aux cliniques vétérinaires étant donné que ce type d’établissement peut causer des nuisances sonores et/ou olfactives. Chaque clinique vétérinaire doit posséder une autorisation préfectorale ou doit se déclarer selon les nuisances qu’elle peut générer. Dans les faits, très peu de cliniques vétérinaires sont soumises à autorisation préfectorale puisque les établissements concernés par cette norme sont ceux qui peuvent accueillir plus de 50 animaux simultanément. La très grande majorité sont susceptibles d’accueillir beaucoup moins d’animaux.

A lire en complément : Conférencier sportif : pour un séminaire d’entreprise réussi

Normes de sécurité incendie

Les cabinets vétérinaires, tout comme la plupart des commerces qui reçoivent du public, sont soumis à des normes en matière de sécurité incendie. Les normes sont strictes en ce qui concerne l’emplacement des entrées, des sorties et des évacuations. De plus, il existe également des contraintes en termes de matériaux utilisés et de techniques de construction employées. D’ailleurs, il est également obligatoire que le constructeur emploie un responsable de coordination de sécurité, sous peine de recevoir une amende.

Normes de sécurité rayons X

La salle de radiologie est soumise également à des normes strictes. Pour des raisons économiques, il est particulièrement intéressant de suivre les normes dès la construction des bâtiments plutôt que d’attendre une mise en conformité ultérieure.

A lire également : Conseils : déposer un dossier de rachat de crédit

Par exemple, la salle de radiologie doit avoir une superficie minimum de 12m2. Les pièces qui jouxtent la salle de radiologie doivent être particulièrement protégées des rayons X, elles doivent avoir des cloisons suffisamment épaisses. L’air ambiant doit pouvoir être très régulièrement renouvelé à l’intérieur de la salle par le biais d’une simple fenêtre ou avec une VMC (Ventilation Mécanique Contrôlée). Un disjoncteur doit être installé afin de mettre hors tension l’équipement spécifique à la radiologie.

Normes du bloc chirurgical

En effet, le bloc chirurgical d’une clinique vétérinaire doit répondre à plusieurs normes qui concerne la ventilation et la climatisation, le stockage des gaz utilisés et l’installation électrique. Entre autre, comme dans la salle de radiologie, l’air doit pouvoir être renouvelé très facilement, les bouteilles de gaz ont un espace de stockage dédié et l’installation électrique doit être reliée à une prise de terre.

Partager.