Prendre soin de son chien c’est aussi lui offrir les antidouleurs adaptés !

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +
Les chiens sont parfois victimes de douleurs aiguës qui peuvent nécessiter un traitement vétérinaire à base d’antidouleurs. C’est parfois la solution pour soulager un chien malade, atteint d’arthrose ou ayant subi une opération. Comment donner des antidouleurs adaptés à votre chien ? On vous dit tout dans cet article.

Quels sont les différents types de douleur ?

On distingue deux types de douleur :

Lire également : Espionnage informatique (Vault 7, PRISM): qu’elles sont les risques à courir en tant que citoyen ?

  • La douleur aiguë qui apparaît brutalement et est généralement d’origine traumatique, chirurgicale ou infectieuse. De durée limitée, elle rétrocède rapidement (si on supprime la cause de la douleur) et répond bien aux antalgiques;
  • La douleur chronique qui apparaît de façon plus insidieuse et peut se prolonger sur plusieurs mois, voire plusieurs années. Elle est liée à un processus malin évolutif (douleur cancéreuse), à un processus dégénératif évoluant lentement (douleur arthrosique) ou fait suite à une douleur aiguë (douleur post-traumatique). La douleur chronique est plus difficile à mettre en évidence et répond moins bien aux antalgiques. C’est pourquoi il est essentiel de ne pas laisser la douleur s’installer et de la traiter le plus précocement possible. (source : Croq La Vie)

Comment reconnaître la douleur chez le chien ?


La douleur aiguë est relativement facile à mettre en évidence. Les signes de celle-ci sont entre autres :

  • Une modification de l’apparence : en particulier les yeux grands ouverts avec les pupilles dilatées ou au contraire un regard voilé avec des paupières mi-closes ;
  • Une accélération de la respiration ;
  • Des troubles de l’humeur : prostration, agitation, nervosité entre autres ;
  • Des postures anormales selon la localisation de la douleur ;
  • Des plaintes, gémissements, grondements, aboiements ;
  • Des réactions de défense ou d’agressivité lors de la manipulation de la zone douloureuse.

La douleur chronique est plus difficile à identifier. Elle se traduit souvent par des modifications de l’état général : perte de poids, manque d’appétit, trouble du sommeil, calme inhabituel, désintérêt pour le jeu et l’entourage, agressivité ponctuelle. Ces troubles s’apparentent à un état dépressif.

A lire aussi : Le portail information sur le crédit et la finance

Quand utiliser des antidouleurs pour chien ?

Les antidouleurs pour chien sont des produits spécifiquement conçus pour les chiens et utilisés pour réduire une inflammation ou apaiser une douleur. Si votre chien s’est blessé, a été opéré ou semble souffrir, adressez-vous à un vétérinaire. Ce dernier pourra, à l’aide d’un test sanguin, prescrire des antidouleurs adaptés à votre compagnon à quatre pattes. Très souvent, des antidouleurs sont prescrits aux chiens âgés souffrant d’arthrose.

Comment soulager la douleur ?


Pour soulager une douleur aiguë, il faut traiter la cause de cette dernière, lorsque cela est possible, et surtout administrer des antalgiques aux chiens. De nombreuses classes de médicaments comme les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS), les opioïdes, les anesthésiques locaux, les sédatifs analgésiques et les anesthésiques peuvent traiter la douleur.
Le traitement de la douleur chronique repose sur l’utilisation des antalgiques, mais également des antidépresseurs ou des sédatifs, en relation avec l’état dépressif qui accompagne les douleurs chroniques.
En somme, votre chien est capable de ressentir de la douleur. Il est donc de votre devoir de lui administrer des antidouleurs adaptés au type de douleur dont il est victime.

Partager.