Comment devenir un photographe de voyage ?

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Le métier de la photographie est en plein essor ! Propulsée par l’avancée technologique et technique, cette activité touche désormais tous les secteurs. Les professionnels sont sortis de leurs studios et parcourent désormais le monde, à la recherche du meilleur cliché. C’est ainsi que la photographie de voyage professionnelle est née ! Immortaliser un endroit à un moment précis de la journée est devenu le leitmotiv de ces experts. Tour d’horizon sur ce métier !

A lire en complément : Comment payer moins cher vos voyages en train ?

Les qualités d’un bon photographe de voyage

Certains parleront d’égoïsme, tandis que d’autres y verront une réelle qualité, un bon photographe de voyage se déplace généralement tout seul. Il s’agit ici de l’unique manière de remplir les critères sur l’originalité, la qualité et la cohérence. Bien au-delà du simple fait de cliquer sur l’objectif, le métier de photographe de voyage implique une grande concentration à chaque photographie.

D’autres compétences viennent appuyer cette capacité de concentration.

A lire en complément : Comment organiser une soirée d’entreprise à Aix en provenance ?

Organisation et improvisation

Un planning détaillé devra être dressé pour une exploitation optimale du temps imparti. Toutefois, le photographe doit également faire preuve de flexibilité pour pouvoir s’adapter et réagir rapidement face à une situation imprévue.

Dynamisme et patience

Trouver une nouvelle opportunité de photo n’est pas souvent aisé. Le professionnel doit témoigner d’une grande hyperactivité pour trouver l’endroit ou le modèle à immortaliser. Paradoxalement, il doit aussi être patient en attendant la bonne exposition de lumière ou la meilleure atmosphère générale. Ces deux critères doivent être remplis quitte à attendre des heures ou des jours.

Capacité relationnelle et d’adaptation sociale

Outre un excellent réflexe en toutes circonstances, un photographe doit pouvoir établir rapidement des liens avec les locaux, qu’il parle leur langue ou pas. Bien que cette profession implique d’être solitaire, le professionnel doit savoir s’adapter à la localité pour s’imprégner rapidement de la nouvelle culture, des nouveaux lieux. Des images de qualité impliquent forcément une ouverture d’esprit et un profond respect de la découverte.

Gagner de l’argent en tant que photographe de voyage

A l’instar de toutes autres activités professionnelles, la photographie de voyage peut être fortement lucrative. Pour tout débutant, la première règle est de posséder des photos. Généralement, les professionnels optent pour trois modes de ressources : prendre des photos à la commande (photos spécifiques), échanger des illustrations contre une licence payante ou immortaliser des moments ou endroits dans un but purement commercial (tirage artistique).

Se faire connaître

L’importance de la présence sur Internet pour les professionnels n’est plus à redire. Désormais, particuliers, clients potentiels … tout le monde utilise cet outil pour communiquer et rechercher un professionnel. L’idée est de créer son propre site web comme le blog de photographie de voyage et aventure Alessandro Stefanelli, ou publier ses œuvres sur un site de partage de photo en ligne.

Notons déjà que cet auteur veut partager sa passion pour le voyage. Chaque destination est, pour ui, une source d’inspiration qu’il partage volontiers. Outre la proposition d’œuvres d’art uniques et signées,il propose aussi des presets ligthroom afin de sublimer chaque photo.

Dresser sa propre collection

Pour se lancer dans le milieu, les experts n’ont qu’un conseil : opter pour la photographie à des fins commerciales. Concrètement, il s’agit d’organiser un séjour exclusivement dédié à des prises de vues et non un voyage touristique. Lorsqu’on commence, partir loin n’est pas vraiment nécessaire. L’important est de réussir à monter une collection d’images, à montrer aux clients ou aux éditeurs photos pour les convaincre du potentiel du photographe.

Partager.